vendredi 12 juin 2015

Une intramusculaire dans la fesse pour une patiente culottée !


Alors que j’étais chez mes boulangers-chouchous pour leur présenter ma petite paillette fraichement née, le jeune patron tout juste trentenaire essuya ses mains farineuses sur le torchon accroché à son tablier et me dit : 

« L’autre jour, un client est venu à la boulangerie pour m’acheter de la pâte à brioche… Et pour me demander de lui apprendre les techniques de tressage et de cuisson ! Culotté le mec ! »

Culotté, d’autant plus que sa brioche est un bonheur pour les papilles à vous péter des paillettes arc-en-ciel dans l’estomac ! Ça m’a rappelé cette patiente au pantalon baissé, mais tout aussi culottée que le mangeur de brioche. 
Elle était venue au cabinet se faire-faire sa toute première intra-musculaire d’une série d’injections de Profénid à réaliser deux fois par jour et ayant pour but de réduire ses douleurs dorsales. Elle, debout me tournant le dos, moi un genou à terre avec son fessier à portée de main, je réalise l’injection :

- C’est tout ? C’est ça la piqure ?!

Dans un premier temps, sa remarque m’a fait plaisir, je me suis dis « Bien ! T’as bien travaillé, elle n’a pas eu mal ! », et puis elle a rajouté : vous achetez vos seringues par carton de 100 ?

Son mouvement de menton m’incitait à regarder l’armoire à matériel que je n’avais pas fermé et dans lequel on voyait mon stock de seringues, d’aiguilles et tout le reste de matos’ nécessaire à mon activité d’infirmière. Je n’ai pas tout de suite compris où elle voulait en venir, mais elle a continué tout en remontant son pantalon :

- Vu que vous en avez plein des seringues, vous pourriez m’en donner que je me les fasse moi-même, ça doit coûter cher !

Genre : "J'voudrais me faire mes injections moi-même et j'voudrais du matériel gratuit-pas cher et si c'était possible je voudrais bien votre diplôme en passant !" ... Alors oui, le matériel a un coût, même acheté par carton de 100. Non, on ne peut pas faire ces injections n'importe comment et surtout se débarrasser n'importe comment de ses aiguilles ensuite. Oui 4€50 c'est le montant facturé pour une injection au cabinet, et quand je vois qu'au final ce montant sera divisé par deux pour me permettre de payer mes taxes et mes frais (dont l'achat du fameux matériel), ça me défrise et ça me donne envie de reprendre une part de brioche !

… Culottée la nana !


[photo trouvée sur gazeta.lv ]
 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Blog et page au top mais pour partager moi perso j'ai eu des anticoagulants à faire 15 jours à domicile et bien clairement ça les à soulé parce-que mon village ne s'intègre pas bien à la tournée du coup après deux injections à l'arrache debout au milieu de mon salon à peine déshabillée et bien j'ai pris le relais et fais moi même avec un bras pas pratique mais mieux que cette désagréable sensation qu'on a quand on a l'impression de déranger.

c'est l'infirmière a dit…

Les sous cut' sont des injections simples à réaliser où le risque de mal-faire est assez limité... Mais pour les intramusculaire, c'est une autre affaire ^^

Quoi qu'il en soit, je suis bien désolée que tu ai croisé la route de ces infirmières !

Anonyme a dit…

En effet jolie page =) une personne de ma famille aussi a l'impression de déranger les infirmière à domicile pour des pansements (pour une tumeur) elles sont désagreables ^^ toute ne sont pas comme celle de ce blog =)

c'est l'infirmière a dit…

Arf... Vraiment désolée que vous n'ayez pas croisé les bonnes personnes, c'est regrettable car ça ne redore pas l'image de notre profession !
Après, si une infirmière libérale ne vous convient pas (après tout, on ne peut pas s'entendre avec tout le monde c'est bien humain !) vous pouvez toujours demander à d'autres cabinets d'intervenir ^^

Enregistrer un commentaire

Merci pour le petit mot ! ^^