vendredi 28 août 2015

Je discute, je m'adapte et je suis de mauvaise foi.





J’ai toujours eu comme petit plaisir de réussir à trouver LE sujet de conversation permettant à mes patients de parler de ce qui les fait vibrer, de ce qui les transporte. Je suis fascinée par ces personnes connaissant un domaine sur le bout des doigts et j'aime utiliser le temps du soin pour approfondir ma culture générale. Ces discussions riches de nouvelles découvertes pour moi, permettent bien souvent de briser la glace ou de combler le silence que seul les cliquetis de mes pinces pourraient venir perturber. 

Sort alors de leur bouche, comme un trajet organique directement nourrit par le cœur, des conversations passionnantes. Des étoiles plein les yeux, ils me parlent de leurs famille, de leur chien, de leur potager, de leur travail, ou… De World Of Warcraft. 

- Non, mais sérieux,  c'est quoi ces healers full mana qui te regardent crever en BG, des vrais n00bs !! 

Je regardais les lèvres de mon jeune patient remuer sous l’impulsion de ces mots que je ne connaissais pas. Je n’étais même pas capable de dire si il s’agissait d’une blague à laquelle je devais sourire ou si il voulait me faire constater quelque chose de grave concernant ce jeu que je n’étais même pas capable d’épeler et qui venait de me flanquer un coup de vieux dans ma gueule de trentenaire.

J’optais pour un « hum hum », classique mais simple dans ces situations dignes de « Rencontre du troisième type ». Mon visage mi-fermé mi-souriant accompagnant mon éructation enrobée dans une très grosse mauvaise foi, semblait faire son effet. ‘Faudra que je pense à le ressortir à cet autre patient qui me parle botanique avec des mots latins à m’en foutre des reflux gastro-oesophagiens…


- … Le tout combiné au libram qui réduit le coût en mana de Lumière sacrée, la glyphe du sceau de sagesse, et le bonus quatre pièces T7, ça nous permet totalement de nous lâcher et de ne plus faire attention à l'over heal ! Non ?

Il remet ça… Je me voyais jouer au Simon avec son visage pour tenter de comprendre le pourquoi de ce sourcil relevé ou de cette intonation de voix complètement cassée par la fée puberté. Mais elles sont où nos vieilles blagues « Ta mère » nulles, mais simplissimes à comprendre ? L’époque de Caramail, de Lyccos, ce pauvre labrador qu’on envoyait loin chercher des informations que le Quid n’était plus capable de nous fournir parce que le fameux WEB était venu empoussiérer les « Tout l’univers » !

« Bon allez c’est pas tout, j’aurais bien voulu continuer à parler de nains, de licornes et de ton pote n00bs, mais j’ai du boulot ! Garde moi ça au chaud et on en reparle demain ! »

Il m’a répondu « hum hum… ». Son visage était mi souriant, mi-fermé et ce gamin était autant pétri de mauvaise foi que moi... 

Finalement, je crois que je préfère parler botanique.

2 commentaires:

margotte a dit…

pour cet age nous sommes des hs been mdr

La petite infirmière dans la prairie a dit…

Les "hum hum", c'est toujours très efficace.

Enregistrer un commentaire

Merci pour le petit mot ! ^^