mardi 27 février 2018

Le froid qui te rappelle à l'essentiel.

 
 
"Oh bah c'est qu'il fait froid... Mais bon : c'est de saison !"

Cette phrase je l'entends plusieurs fois par jour depuis des jours. Un peu saoulant quand tu passes de la rue où il fait -6° à des maisons où il fait bon. C'est marrant mais avec le temps, j'ai compris que les patients qui se plaignaient le plus de la météo étaient finalement ceux qui la subissaient le moins. Chez eux, c'est les tropiques toute l'année avec 28°c grâce au chauffage poussé au max et si tu as la chance de les aider pour la douche tu as droit à l'option sauna-frange-qui-colle-maquillage-qui-coule.
- Mais c'est pratique votre truc là, au moins ça tient chaud !

Ça là ? C'est mon masque parce que je suis malade. Parce qu'à passer de la chaleur étouffante de leurs maisons au zéro extérieur j'ai fini par chopper la crève et une bonne fièvre.

Mais elle a froid la petite dame. Froid de voir celui qu'il fait dehors. Mais bon, elle se plaint déjà de la chaleur de l'été, il fallait bien qu'elle se plaigne de la fraîcheur de l'hiver. Vivement les giboulées de Mars tiens...

Mais moi aussi ce matin je me suis plaint du froid. Parce que j'étais fatiguée et parce qu'il commençait à gercer la peau de mes mains sèches. Et puis je suis entrée chez lui.
Lui, c'est mon patient qui n'a rien dit du temps de dehors et qui m'a simplement proposé de me réchauffer auprès du feu le temps d'aller chercher le nécessaire pour que je refasse ses pansements. J'ai regardé les braises jusqu'à m'en bruler les rétines et j'y ai vu des clous et des planches. Mon patient brûle des palettes dans sa cheminée. En m'inquiétant pour lui, je lui ai rappelé que c'était polluant, toxique et probablement interdit et il m'a répondu "Je sais, mais j'ai plus d'argent pour m'acheter du bois et il parait que ça va durer jusqu'à la fin de la semaine. Et j'ai froid". Je me suis sentie con avec mes gerçures aux mains qui se réchauffaient avec son feu sans argent.

Le froid ramène à l'essentiel tellement il nous rappelle que sans un minimum de vêtement, sans un minimum de bois ou d'argent nous ne sommes pas grand chose...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour le petit mot ! ^^