lundi 26 octobre 2015

C'est trois fois rien à faire... Et ça rapporte pas un rond !

 

- 8€58 ? J'avais oublié que c'était si peu cher !

J'ai stoppé la mine de mon stylo que j'utilisais pour marquer les mentions obligatoires sur les tubes de bilan sang et j'ai relevé les yeux vers mon patient tout juste prélevé et qui était en train de rédiger le chèque pour le paiement de son soin : "Vous pouvez décaler la virgule si vous voulez hein... Ou arrondir à 10 € ! ^^"

Il m'a donné le chèque, avec la virgule au bon endroit. Après lui avoir expliqué que je n'allais toucher que 4€30 net pour ce soin, il m'a avoué :

- Je voulais venir faire la prise de sang au cabinet pour faire-faire des économies à la sécu', mais quand je vois le peu que vous gagnez pour ce soin, je suis content que vous soyez venus chez moi... Vous voulez un café ?

C'est vrai ça ! Pendant que les infirmières libérales-vénales se réchauffent les mains avec une tasse de café, les patients eux, creusent le trou de la sécu' avec des petits coups de pelleteuses à 2€50 (le montant de nos indemnités de déplacement) ...

Je ne vous parlerais pas de cette patiente à qui on a refusé une ordonnance pour ces mêmes injections (qui coûtent 7€), prétextant que c'était "trois fois rien à faire", à celle qui s'injectait le produit comme une winneuse dans le nombril et à une autre qui ne visait pas le nombril mais qui m'accueillait pour sa prise de sang de surveillance à J7 de son opération, un peu flippée avec le genoux rouge, douloureux et œdèmatié à se marbrer. Un post-op' non surveillé par une infirmière car "oui madame, les pansements c'est trois fois rien à faire "... Ce jour là j'ai pris sur mon temps et sur mes 8€58 de prise de sang pour la rediriger vers son médecin traitant (23€) qui la renvoyé vers son spécialiste (bien plus que 23€...). Et je ne vous parle pas non plus de cette mère à qui on a refusé une ordonnance pour des soins de pansements de greffe de son enfant (6€30) parce qu'elle pouvait bien s'en charger. Encore un "trois fois rien à faire" enfin bref, vous avez compris le truc... Belles économies hein ?

Et pour info', le café, je n'ai pas eu le temps d'en boire une goutte car je devais me rendre au cabinet pour une autre prise de sang. Celle d'un monsieur sous piqures d'anticoagulants que l'hôpital a gentiment formé à l'auto-injection le dernier jour de son hospitalisation. Encore un... Et encore heureux que les patients de soient pas capable de se prélever eu-même, sinon j'ouvre mon cabinet et je lance un concept d'auto-soin, le "quicky-couic", comme dans les garage où les gens réparent eux-même leur voiture parce que c'est "trois fois rien à faire"... Il n'y a pas de petites économies, même si au final ça doit couter plus cher !

4 commentaires:

Lazuli66 a dit…

Je ne sais pas si c'est la sécu ou l'hôpital qui est un peu moins radin que ça chez moi, mais après ma mastectomie, si j'ai effectivement été formée à l'autoinjection d'anticoagulant, ils m'ont quand-même renvoyée chez moi avec une ordonnance de soins infirmiers au cas où j'aurais des difficultés.

la petite infirmière dans la prairie a dit…

Il y a quelques jours, alors que j'effectuais une longue série d'anticoagulants à une jeune fille qui s'était casser la malléole, une de ses amies venue la voir, lui a dit (devant moi!) : " tu sais, tu devrais te faire tes piqûres c'est pas compliqué! " J'ai beaucoup apprécié!!!!

c'est l'infirmière a dit…

Ouah, quel tact ! Incroyable... -_-

c'est l'infirmière a dit…

Le problème ne vient du fait d'être capable de faire ou de ne pas faire ce soin. C'est tout ce qu'il y a autour, la surveillance de l'état du patient, du traitement et des éventuels risques. Nous ne sommes pas "juste" des piqueuses...
Ils demandent de plus en plus aux patients de s'injecter eux-même à leur domicile, alors pourquoi les infirmières des services hospitaliers ne déposent pas la seringue dans un plateau au lit du patient pour qu'ils se débrouillent ? Ah oui, parce que là-bas c'est compris dans le forfait, ça coûte pas plus cher... Quand je vois les catastrophes qu'on peut se récupérer au domicile derrière, juste parce que la politique de santé actuelle poussent les médecins à aller à l'économie, je m'inquiète, vraiment.

Enregistrer un commentaire

Merci pour le petit mot ! ^^