lundi 16 mars 2015

Vis ma vie d'infirmière ! Cherche remplaçante désespérément...

(Ma future remplaçante et moi, ce matin dans la voiture)

Aujourd’hui, grosse pression pour la journée à thème « Vis ma vie de C’est l’infirmière ! » avec ma future remplaçante à mes côtés. 
Allez c’est partie ! Je vais lui vendre du rêve en tentant de transformer ma brousse habituellement aussi attractive qu'un Futuroscope sans électricité en un Mickeyland plein de féérie, de bouses pailletées et de champs remplis de licornes... En espérant qu’elle ne changera pas d’avis et qu’elle viendra bien me remplacer au risque que je sois contrainte d’accoucher dans ma voiture, entre deux patients !...

Au programme : arpenter de long en large une partie des 100 lieux dits de mon village et découverte de la brousse ensoleillée : « Regarde, c’est joli comme campagne et ici il y a des chevaux partout ! Bon, c’est vrai, il y a un peu plus de vaches, mais c'est de la belle bête !». Rencontre avec les autochtones, mes patients chouchou /ou pas et découverte des p’tites habitudes de chacun : « Tu verras ici les gens sont sympa et pas prise de tête ! Bon, c’est vrai, y’a quelques « cas », mais le pourcentage de cons est largement inférieur à la moyenne française hein ! ». 

Et puis, je lui sors le grand jeu : arrêt de la voiture sur les hauteurs de ma commune pour lui montrer le plus beau paysage du coin et surtout un des rares endroits où on capte trois barres de réseau (truc de ouf) avec levé de soleil sur brume matinale (ouais, j’avoue que je l’ai joué un chouille trop romantique pour le coup). Ensuite, petite pause café / chocolat chaud avec la boulangère et son homme au café du bourg où ils ont réussi à caler la phrase magique :

- Elle va nous manquer notre infirmière une fois qu’elle sera partie en congé mater’ ! (Merci mes chouchous !).


Finalement, je pense ne pas m’être trompée et elle a l’air de vraiment se plaire ici. Et même si ça me fait plaisir de la voir si à l’aise avec mes patients, j’espère secrètement qu'ils garderont une petite préférence pour moi, qu’ils seront contents de me retrouver après mon congé maternité et qu’ils ne m’auront pas trop vite oublié ! 

... Mais de toute façon, je ne  vais pas les lâcher de suite, encore un mois à tenir dans mon village où même si les vaches ne sont pas des licornes, ça paillette dans mon cœur quand j'en arpente les chemins ! ^^

2 commentaires:

chaourcinette a dit…

tu vas pouvoir enfin souffler et regarder les licornes brouter dans les champs.....Ta couette va devenir ta meilleure amie, et les petits chemins, tu les arpenteras avec des étoiles plein les yeux...et tu retrouveras tes patients bougons ou adorables, au même endroit...là où tu les as laissés.....Repose toi, profite de ton bébé....Nous, on est là...on t'attend !!

c'est l'infirmière a dit…

attends attends, je ne suis pas encore partie ! ^^

Enregistrer un commentaire

Merci pour le petit mot ! ^^